Las Entretiens de Fuerteventura Magazine
Image
2.00

José Antonio González – Enseignant à l'école El Tostón d’El Cotillo

"Nous souhaitons que l'école devienne plus internationale et qu'elle s'ouvre vers l’Europe "

José Antonio González donne des cours de français à l'école El Tostón d'El Cotillo et aussi dans les écoles de Tindaya et de Tetir et il est le coordinateur de l'école El Tostón des projets Erasmus.

Pouvez-vous nous en dire plus sur ces projets  ?

Ce sont deux projets que nous présentons et que nous organisons cette année scolaire et pour la prochaine, grâce à des fonds européens et qui incluent plusieurs actions. Il y a un projet qui s'appelle K1 pour la mobilité et la formation des enseignants. Ce projet a été créé pour que les enseignants aient l'opportunité de se déplacer vers d'autres pays européens et d'être formés dans d'autres académies, de perfectionner une langue ou de faire des échanges de bonnes pratiques avec d'autres écoles. Il y a déjà eu un échange de 15 jours avec une école de Bayonne et j'ai eu l'opportunité de partager avec d'autres collègues sur les thèmes de la pédagogie, la méthodologie, la dynamique de travail, etc., que j'ai ensuite pu appliquer dans mes classes. Nous avons l'intention de continuer ce projet avec des écoles en Italie avec la même dynamique. Nous avons cherché divers cours pour couvrir les lacunes possibles que nous avions dans l'école. Grâce à cela, je me suis investi dans les plateformes éducatives internationales et européennes et nous avons découvert les membres d'autres écoles avec qui nous partageons maintenant le projet K2 d'Erasmus qui concerne les échanges entre les élèves. Avec les écoles IES La Oliva, IES Puerto del Rosario et CO d'Antigua, nous sommes les seules écoles qui pratiquent la mobilité des enseignants avec les élèves.

Quand et comment ces projets ont-ils débuté ?

Cela a débuté il y a tout juste un an, car, en 2018, c'était l'année du Patrimoine Culturel en Europe et j'ai pris contact avec le centre basque-français où je m'étais rendu. Nous avons présenté un projet d'échange pédagogique avec une autre école de Sicile et une autre école française de Guadeloupe. Le projet s'appelle Cheritage et son objectif est que chaque école présente son patrimoine, pas seulement de l'enseignement, mais aussi historique, culturel, gastronomique, musical, etc. Avez-vous déjà réalisé le premier échange ? Oui, nous sommes rentrés récemment de l'ile de La Guadeloupe où nous étions en immersion dans une autre culture et les enfants ont appris à cohabiter avec d'autres enfants et à partager leurs expériences. Ils ont participé à diverses activités sportives, artisanales avec des ateliers de céramique et traditionnelles. Et maintenant les enfants qui étaient là-bas vont participer à 5 ateliers pour présenter ce qu'ils ont appris à leurs camarades. .

Le projet va-t-il continuer toute l'année ?

La deuxième phase commence maintenant, la troisième semaine de mai quand nous serons les hôtes et nous les recevrons dans l'auberge de La Alcogida, une semaine avant la célébration de la Journée des Canaries. Les enfants pourront participer à des ateliers de peinture, à l'élaboration et la dégustation de gofio, à des ateliers de céramique, etc. ils découvriront nos musées, la musique, le sport de voile des Canaries et ils passeront aussi trois jours dans l'école, où ils seront mélangés avec des enfants de toutes les écoles et nationalités. Nous allons réunir ici les quatre membres du projet Erasmus.

Combien d'enfants vont venir ?.

Ils sont 26 en tout, entre les divers pays, nous étions aussi 25 en Guadeloupe. C'est une expérience enrichissante pour tous.

Quel est votre objectif avec ces projets ?

Nous voulons que l'école devienne plus internationale et qu'elle s'ouvre vers l'Europe. Nous voulons donner aux enfants la possibilité de découvrir ce qu'il y a au-delà de nos frontières, indépendamment de la situation socioéconomique de leur famille.

 

Précédentes Entretiens

Post

ENTREVISTA Antonio González -Chef du Restaurant Los Zagales, à Valladolid

La formation dirigée en janvier par le chef du Restaurant Los Zagales a marqué le départ de la Ruta de ...

Post

ENTREVISTA Guacimara González

Puisque nous sommes en plein dans la période des Carnavals, nous en avons profité pour qu'on nous [...]

Post

ENTREVISTAJosé Antonio González – Enseignant à l'école El Tostón d’El Cotillo

José Antonio González donne des cours de français à l'école El Tostón d'El Cotillo et aussi dans les écoles ...

nous aimons