Las Entretiens de Fuerteventura Magazine
Image
2.00

Guacimara González -Conseillère des Fêtes, de la Culture et du Patrimoine Historique de l'Ayuntamiento de La Oliva

"Je suis satisfaite de démontrer qu'on peut faire de la politique saine  "

Puisque nous sommes en plein dans la période des Carnavals, nous en avons profité pour qu'on nous raconte les dernières nouveautés du Carnaval de Corralejo du 14 au 24 mars. Nous avons donc rencontré la responsable de ces événements, Guacimara González, qui nous a reçus malgré son agenda bien remplit. Vous nous avez dit que vous êtes une enthousiaste du Carnaval et que vous aimez beaucoup organiser ces événements... Dites-nous tout...

Comme l'an passé, tous les groupes impliqués organisent leur carnaval, ma mission est d'écouter et de dire « STOP » quand ils vont au-delà de nos possibilités. Nous essayons de répondre à un maximum de leurs demandes.

Y aura-t-il beaucoup de nouveautés ?

Oui, il y a beaucoup de surprises, ce sera très rythmé. Nous aurons le carnaval de jour, la reine des enfants, je crois qu'il y aura aussi la reine adulte (qui est toujours plus difficile et plus chère à organiser) et aussi un jour pour les personnes âgées. Il y aura des activités tous les jours, le marathon des troupes, des troupes de musique et de danseurs qui rempliront les rues de musique tous les jours.

Vous devez être dans un vrai tourbillon en ce moment...

En effet, avant, c'était celui de La Oliva et ensuite, ce sera la préparation des fêtes d'avril.

Quelles sont ces fêtes d'avril ? ?

D'abord, San Vincente Ferrer à Villaverde et la Semaine Sainte à El Cotillo. En vérité, ce sont des célébrations en continu dans les divers villages de la municipalité. Je suis très occupée, depuis 2017 au début de cette législature, j'ai seulement pu prendre 15 jours de vacances.

Parlez-nous aussi des services de la culture et du patrimoine historique.

Les centres culturels sont ouverts tous les après-midi du lundi au vendredi et ils organisent des activités avec succès. Nous avons organisé des cours de premiers secours pour les enfants et maintenant, on nous en a demandé pour les parents et aussi des cours de cuisine basique pour les enfants. Nous pensons continuer d'organiser des activités chaque mois en faisant des rotations d'un centre à l'autre. C'est seulement à Tindaya, El Roque et un autre petit village où les centres ne sont pas ouverts tous les jours, mais c'est parce qu'il y a peu de population. Il y a de toute façon une organisatrice qui organise des ateliers de travaux manuels, etc., et qui fait les essais pour les festivals, le carnaval, la Journée des Canaries, etc. En plus de la semaine du livre, la bibliothèque, etc., nous sommes toujours ouverts sur le thème culturel et nous demandons à la population de nous proposer des idées que nous sommes enchantés d'organiser. C'est mieux qu'on nous le propose plutôt qu'on l'impose, car les gens se lassent. Concernant le Patrimoine, nous travaillons en collaboration avec le Cabildo. Nous sommes en train de revoir l'information sur la grotte de Villaverde qui a été découverte il y a peu et tout était arrêté pendant un certain temps. Comme l'accès est difficile, on pourra faire des visites virtuelles sur Internet. Nous avons aussi de petits projets qui sont plus longs à organiser.

De quoi êtes-vous la plus satisfaite après une année et demie en place ?

Je suis contente de voir comment nous avons motivé les groupes de jeunes dans chaque village qui participent et organisent leurs propres événements. Je sens que l’enthousiasme pour participer est revenu comme quand j'étais jeune et quand les commissions de chaque village étaient en contact pour organiser chaque programme. Chaque commission sait ce que son village aime et quand c'était l'ayuntamiento qui organisait les événements, il y avait moins de participation.

De quoi êtes-vous la plus fière ?

Je suis satisfaite de prouver qu'on peut faire de la politique saine. C'est ce que nous faisons, parfois, ça ne se voit pas dans les rues, mais en interne, nous avons fait un grand nettoyage dans l'ayuntamiento. Il y a également eu une augmentation du budget de 19 à 31 millions. Je suis fière des collègues que j'ai eus, d'autant plus que nous étions dans un triparti, il y avait beaucoup de possibilités qu'on ne s'entende pas et ce fut le contraire. Nous nous sommes entraidés et avons démontré à l'opinion publique, qui nous traitait d'incompétents, que nous avons su faire abstraction des critiques, nous avons nettoyé l'ayuntamiento, augmenté le budget, créé une bourse de l'emploi pour couvrir les demandes de l'ayuntamiento, nous avons organisé les services des pompiers, payé les dettes qui restaient, etc. Nous avons aussi commencé par les bases, en couvrant les places juridiques indispensables, le secrétaire, le trésorier, le contrôleur, etc. Nous avons fait tout cela sans avoir peur que les décisions nous portent préjudice.

Précédentes Entretiens

Post

ENTREVISTA Antonio González -Chef du Restaurant Los Zagales, à Valladolid

La formation dirigée en janvier par le chef du Restaurant Los Zagales a marqué le départ de la Ruta de ...

Post

ENTREVISTA Guacimara González

Puisque nous sommes en plein dans la période des Carnavals, nous en avons profité pour qu'on nous [...]

Post

ENTREVISTAJosé Antonio González – Enseignant à l'école El Tostón d’El Cotillo

José Antonio González donne des cours de français à l'école El Tostón d'El Cotillo et aussi dans les écoles ...

nous aimons