Las Entretiens de Fuerteventura Magazine
Image
2.00

María del Carmen Echeverría

"Pour le mélange des couleurs et mes techniques de travail, ma mémoire ne me fait jamais défaut "

María del Carmen Echeverría a reçu le Prix Insulaire de l'Artisanat 2018 lors de la Foire d'Antigua, mais c'est surtout le prix pour toute une vie dédiée aux arts et à l'enseignement. Dites-nous quand a commencé votre passion pour la peinture ?

À deux ans, dans ma ville natale de Manresa, j'ai commencé à peindre, ensuite j'ai étudié aux Beaux Arts. J'ai appris la pyrogravure, la peinture sur toile, le travail du verre avec du plomb, je fais des miroirs et toutes les techniques qu'on peut rencontrer dans la maison.

Quand être-vous arrivée à Fuerteventura ?

Quand j'ai rejoint mon mari qui était colonel d'Infanterie, il y a environ 40 ans. Maintenant, je suis plus canarienne que catalane, mais surtout espagnole. Quand je suis arrivée sur l'ile, je me suis inscrite au chômage et l'Ayuntamiento de Pájara et le Cabildo m'ont employé. J'ai donné des cours dans presque toute l'ile sauf à Corralejo. Rendez-vous compte, mon permis d'artisan porte le numéro 55 ! Il dit « décoration sur toile », mais j'ai aussi enseigné l'impression sur toile et j'ai terminé avec la rénovation de meubles.

Cela fait donc 40 ans d'enseignement...

Non, plus encore, car j'avais déjà donné des cours à Manresa.

Toute une vie dédiée à l'art...

Cela m'aide à ne pas penser et à supporter mes problèmes de santé, car j'ai eu plus de 90 infarctus. Je prends tellement de médicaments que même le docteur est surpris que je sois encore en vie.

C'est impressionnant que vous ayez survécu à tant d'infarctus. Et vous donnez toujours des cours malgré tout ?

Maintenant, je ne peux pas le faire en permanence, parce que parfois, je ne me sens pas bien. Mais quand tout va bien, je vais à des réunions pour les femmes que l'Ayuntamiento organise, à La Lajita, où il y a un local mis à disposition pour qu'elles y passent l'après-midi et que j'enseigne mes techniques. Tout pendant que je peux encore le faire.

Avez-vous une préférence dans votre travail, une technique qui vous motive plus ?

Non, j'aime tout, ma seule préférence, c'est l'utilisation de la couleur bleue, qui prédomine dans tous mes travaux.

C'est admirable qu'à 78 ans et avec une petite santé, vous ayez encore tant de motivation et cette mémoire pour votre travail.

Parfois, je perds la mémoire pour me souvenir des noms ou des personnes que j'ai connus, mais pour les mélanges et les couleurs et mes techniques de travail, je n'oublie rien.

Précédentes Entretiens

Post

ENTREVISTA Marcial Morales - Président du Cabildo de Fuerteventura

Nous sommes beaucoup plus structurés, car nous devons donner une meilleure réponse aux citoyens ...

Post

ENTREVISTA María del Carmen Echeverría

María del Carmen Echeverría a reçu le Prix Insulaire de l'Artisanat 2018 lors de la Foire d'Antigua, mais [...]

Post

ENTREVISTAPedro Antonio Martin – Vignoble Conatus

Fuerteventura a maintenant son premier vignoble avec AOP Iles Canaries et il se trouve à ...

nous aimons