Las Entretiens de Fuerteventura Magazine
Image
2.00

Marcial Morales – Président du Cabildo de Fuerteventura

Une nouvelle année commence et une fois encore, nous rencontrons le président du Cabildo, Marcial Morales, pour qu'il s'adresse à tous les citoyens grâce à notre magazine et qu'il nous dise comment se présente l'année 2019. Dites-nous...

Tout d'abord, j'espère que tout le monde aura passé de bonnes fêtes et que cette nouvelle année apportera de bonnes choses à tous. Cette année 2019 sera un peu plus difficile que l'année antérieure, qui était déjà plus difficile que 2017, qui fut la meilleure année en chiffres pour notre ile. Bien que le volume touristique se maintiendra, nous devons continuer à travailler et nous devons donc tous y mettre du nôtre pour que l'ile continue à être un lieu attrayant et aussi un modèle de développement. Nous devons être avenants et devenir tous des agents touristiques de l'ile pour faire en sorte que ces chiffres ne diminuent pas. L'idéal serait que deux tiers des personnes qui nous rendent visite reviennent à nouveau, comme c'est déjà souvent le cas.

Est-ce que vous pouvez nous faire un résumé des accomplissements réalisés cette année qui se termine et des projets dont vous nous parliez l'an passé ? Comment vont ces projets ?

Oui, l'année qui vient de se terminer a subi des changements administratifs surtout. Nous pouvons dire que nous sommes en train de développer une série de projets que nous avons commencé avec cette législature et qui aboutiront en 2019. En conséquence de ces plans, chaque jour, Fuerteventura est de moins en moins dépendante des énergies contaminantes et nous espérons arriver à 25 % d'énergies renouvelables. Nous avons développé un programme d'embellissement et d'entretien qui inclut l'entretien des sentiers, gavias (champs), les bords de routes, etc. Ce sont onze programmes au total dont certains qui récompensent les personnes et associations qui prennent soin de leur environnement. Nous espérons commencer en 2019 le nouveau tronçon de l'autoroute de l'axe nord-sud qui ira depuis l'aéroport jusqu'à La Caldereta. .

Que pouvez-vous nous dire sur la santé ?

En matière de santé, l'agrandissement de l'hôpital est également programmé pour 2019. Cette année, le plan de structures sociosanitaires sera lancé également, avec des résidences, centres de jour, centre de santé mentale, centres diurnes pour les personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer, etc. Nous allons nous mettre à jour par rapport à la demande de la population qui, d'ici 2040, sera majoritairement faite de personnes âgées.

Préparer des solutions pour quand les problèmes arriveront, c'est très bien !

Oui, cette année sera la culmination de ces programmes et nous découvrirons tout leur déploiement.

Y-aura-t-il de nouvelles écoles d'ouvertes l'an prochain ?

En matière éducative, les trois écoles qui sont en travaux seront terminées. Une à Morro Jable, une autre à Villaverde et la troisième à El Castillo qui est en construction.

Peut-être qu'en 2019, avec les élections en milieu d'année, il ne sera pas facile de se concentrer sur les efforts nécessaires au jour le jour administrativement. Cela va retarder beaucoup de choses...

Cela génère une certaine instabilité, mais concernant les programmes déjà en marche, cela ne devrait pas affecter le développement des travaux. Nous sommes passés d'être un petit Cabildo à celui d'une grande population, car nous sommes actuellement 118.000 habitants recensés et administrativement, nous sommes beaucoup mieux structurés, car nous devons donner une meilleure réponse aux citoyens. Le programme Open-Island a été terminé cette année, dans lequel nous avons investi six millions d'euros, qui va permettre une nouvelle administration avec une grande quantité de services grâce aux nouvelles technologies. Cela évitera que les personnes n'aient à se déplacer à Puerto del Rosario pour leurs démarches, elles pourront tout faire depuis un ordinateur. Les gestions de l'allumage public et de la collecte des poubelles sont également gérées de façon télématique maintenant. Il y a un autre programme d'Open-Island, avec un budget initial de 40 millions d'euros, qui implique que le Parc Technologique devienne une référence concernant les projets du secteur de l'espace (les projets sont déjà approuvés et les alliances en place avec de grandes entreprises). Des entreprises dont les technologies liées aux satellites, drones et dirigeables commencent leurs travaux. Nous espérons contrôler les côtes, les plages et les personnes disparues... Il y aura des réponses avec la téléphonie mobile, ce qui évitera beaucoup d'antennes et proposera plus de sécurité. Les travaux ont été effectués en 2017 et en 2018, et maintenant, c'est une réalité. Les entreprises qui ont gagné ces marchés avec du capital privé et public avec leurs projets commencent à travailler cette année. Le Cabildo, le Gouvernement des Canaries et l'Etat sont engagés dans ce projet avec des fonds européens également. On souhaite que ces avancées technologiques se fassent à Fuerteventura pour les Canaries dans ce qu'on appelle les « baja cota » (bas niveau) qui sont à environ 20 km d'altitude.

Cela va créer de nouveaux postes de travail qualifiés.

Pour notre jeunesse, qui est bien formée, ce sera un bon débouché. D'autre part, nous souhaitons promouvoir le secteur primaire pour qu'on passe à un produit de consommation local direct, car nous avons beaucoup de consommateurs qui sont une grande opportunité pour ce secteur, de plus cette croissance de l'élevage et de l'agriculture sur l'ile rend le paysage intérieur attrayant. Les touristes veulent de plus en plus d'expériences, en plus du soleil et de la plage, cette croissance permet de leur faire découvrir les coutumes, la gastronomie et de visiter nos élevages et fermes.

 

Précédentes Entretiens

Post

ENTREVISTA Marcial Morales - Président du Cabildo de Fuerteventura

Nous sommes beaucoup plus structurés, car nous devons donner une meilleure réponse aux citoyens ...

Post

ENTREVISTA María del Carmen Echeverría

María del Carmen Echeverría a reçu le Prix Insulaire de l'Artisanat 2018 lors de la Foire d'Antigua, mais [...]

Post

ENTREVISTAPedro Antonio Martin – Vignoble Conatus

Fuerteventura a maintenant son premier vignoble avec AOP Iles Canaries et il se trouve à ...

nous aimons