NOUVELLES DE CULTURE ET SOCIÉTÉ
Tous les enfants sont bons
Avril, 2019

Espace féministe

Femmes Féministes à Fuerteventura, Penélope Vázquez sras.feministas.ftv@gmail.com

De quoi parlons-nous quand nous parlons de féminisme libéral.

En tenant compte que les mouvements féministes se battent pour l'égalité, on pourrait comprendre que c'est du féminisme libéral, mais ce serait oublier tout le débat de fond et l'action du mouvement féministe. Le féminisme conteste le système capitaliste et patriarcal dans son ensemble. Il est écologiste, antiraciste et pacifiste, il se bat pour la solidarité entre les pays du monde, pour une répartition plus équitable de la richesse. Pour construire une planète habitable et juste, où on n'exclut pas les personnes selon leur sexe, origine, classe ou race et où les femmes sont considérées comme égales.

Le féminisme libéral nous parle d'égalité, du fait que les femmes doivent être aux postes de pouvoir et de décision, nous sommes toutes d'accord jusque là. Le « mais », arrive quand nous voyons que partager le pouvoir dans ce système économique est la même chose mais avec deux faces différentes. On ne nous parle pas de changement, seulement de répartition du pouvoir.

À quoi bon avoir la parité dans la CEAR (Commission Espagnole d'Aide aux Réfugiés) si nous laissons mourir en mer ceux qui recherchent un refuge, ou une ministre de la défense si on continue à vendre des armes aux pays qui tuent les innocents, ou une présidente de la Communauté Autonome, si on privatise les hôpitaux et on vend les habitations publiques à des fonds d'investissement qui expulsent les habitants.

Le féminisme libéral c'est ça, la roue de secours d'un système économique qui méprise les personnes, un maquillage et un changement de visages pour que personne ne change, où l'économie de marché décide qui mérite une vie digne ou pas et où seul compte de s’accaparer les biens et le pouvoir. C'est pourquoi, le féminisme libéral est un oxymoron, un mot et son contraire. Deux termes qui ne devraient pas aller ensemble et nous ne nous laisserons pas avoir.

 

nous aimons