novembre 2021

Apport de lumière pendant l'époque sombre des virus

Image

La saison sombre et froide de l'automne est de retour et avec ses divers pathogènes. Quand nous manquons de lumière naturelle, non seulement notre état d'esprit se fragilise, mais les défenses de notre organisme également. Cela est dû, entre autres, à un apport insuffisant de vitamine D. C'est un élément important pour le système immunologique qui est transformé par le foie et les reins en Vitamine D3 active, qui agit comme une hormone dans notre corps. Si l'apport est suffisant, nous pouvons nous protéger des infections respiratoires aiguës, qui sont fréquentes en hiver. Notre corps produit entre 80 et 90% de la vitamine D quand notre peau reçoit suffisamment de rayons UVB qui sont riches en énergie, c'est-à-dire, de la lumière solaire sans filtre. La dose suffisante dépend de notre âge, de l'épaisseur et du type de peau que nous avons, ainsi que de l'intensité de l'ensoleillement où nous nous trouvons. Nous absorbons seulement entre 10 et 20% de la vitamine D de nos aliments, c'est pourquoi nous devons assurer l’apport pendant la saison moins ensoleillée avec des compléments alimentaires adéquats sous forme de comprimés ou de gouttes. La valeur internationale recommandée pour un apport adéquat est de 30µg (microgrammes) quotidiens, ce qui correspond à 1.200 UI (unités internationales). Les doses trop hautes sont contre-productives: on ne sera pas spécialement bien protégé en prenant 10.000 ou 20.000 UI. Selon l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA), la limite maximale de vitamine D est de 4.000 UI par jour pour les personnes de plus de 11 ans, et de 2.000 UI par jour pour les enfants. Dans les Îles Canaries, nous pouvons nous satisfaire d'un bain de soleil quotidien...

nous aimons