HOME CANARIAS
MULTIOPTICAS
HAPPY PLANTS
RENE EGLI
MÁRMOLES EL CHARCO
PANORAMA CREATIVO
PATRONATO DE TURISMO
PANORAMA CREATIVO
PATRONATO DE TURISMO
PLAYITAS RESORT

COMMUNAUTÉ

Un sport traditionnel par excellence, loin de créer des conflits, elle unit les divers villages de l'archipel.

La lutte des Canaries au XXIe siècle

FMHOY - Fuerteventura

SOCIÉTÉ Depuis la création de la lutte des Canaries jusqu'à présent, ce sport traditionnel est passé par des époques obscures et d'autres de grande splendeur. Selon le règlement technique de la Lutte des Canaries (Lucha Canaria), approuvé à La Laguna (Tenerife) en 1989, « c'est un sport vernaculaire des Iles Canaries, caractérisé par son aptitude et sa noblesse, avec comme principe de base le déséquilibre de l'adversaire jusqu'à ce qu'il touche le sol avec n'importe quelle partie de son corps qui ne soit pas la plante du pied en utilisant des techniques définies, des « mañas », aussi bien avec les mains comme les pieds ».

Origine

D'origine préhispanique, les théories existantes parlent de la période des aborigènes, quand il n'y avait quasiment pas de contact entre les villages des différentes iles. Ce type de lutte était présent sur toutes les iles et était la manière avec laquelle les populations voyageaient de village en village. Cependant, il y a des divergences par rapport au « quand et comment » de son origine, car d'autres thèses disent qu'en 1527, ce furent Viera et Clavijo qui organisèrent une lutte pour la naissance de Philippe II et qu'il avait été décidé de jouer sur trois parties.

Cette pratique est venue spontanément dans les zones rurales après le travail. Également sur les plages et dans les parcs où il y avait un terrain adéquat, c'est ainsi qu'a commencé la lutte de manière individuelle ou en équipe.

Caractéristiques

La lutte des Canaries est le prototype de sport qui fait la fierté et unit tous les habitants des Canaries. Le jeu consiste à ce qu'un des deux lutteurs fasse tomber l'autre et qu'une partie de son corps touche le sol, à part la plante du pied. La lutte a lieu sur un terrain circulaire qui est appelé « terrero », qui est composé de deux cercles concentriques de 15 et 17 mètres respectivement. Normalement, le terrain est couvert de sable ou de terre battue, bien qu'on puisse aussi pratiquer sur d'autres matériaux modernes comme le tatami. La lutte commence quand un des deux adversaires se met en position et attrape avec la main gauche, le pantalon côté droit. Pendant une minute et demie, aucun des deux adversaires ne peut sortir de la circonférence et doit déséquilibrer son adversaire, sans frapper ou étrangler, seulement en utilisant des « mañas », des mouvements ou séries de mouvements en utilisant aussi bien les jambes que les bras.

Types de mañas

Les « mañas » peuvent être divisés en trois groupes : de prise, de blocage et de détournement. La première consiste à s'accrocher à une partie du corps de son adversaire pour essayer de le déséquilibrer en le levant. D'autre part, les techniques de blocage paralysent le mouvement d'une partie du corps de l'adversaire, afin de le déstabiliser et de le faire tomber au sol sans étranglement ou luxation. Enfin, les techniques qui consistent à bouger le corps pour dévier l'action de l'adversaire et avec cette même force, le déséquilibrer, sont les techniques de détournement.

De nos jours

La lutte des Canaries fait l'objet de championnats, coupes, médailles et ceintures, comme dans d'autres sports. Des compétitions sont organisées avec des pays Sud Américains comme le Vénézuéla et Cuba où il y a une grande représentation d'émigrants des Canaries. Elle est totalement établie dans tout l'archipel et les institutions et des écoles ont été créées avec les fédérations. Un projet est en place pour la diffusion et la pratique de ce sport avec des investissements pour la construction d'infrastructures et avec des entreprises privées qui agissent comme sponsors.

NOUVELLES LOCALES
• Remise des prix Maxo Arte 2017 à 29 jeunes pour leurs créations dans 15 modalités artistiques
Mar Abierto Fuerteventura génère un impact économique de 4 millions d'euros pour sa première célébration à Gran Tarajal
Travaux de rénovation des murs de pierre dans à Valle de Santa Inés
• Travaux de rénovation aux alentours de l'Église et du Funérarium de Morro Jable
• Fuerteventura fait sa promotion dans le domaine du Golf
• Das Traumschiff : une série télé allemande à Fuerteventura
• Les ordures touristiques se transforment en illumination de Noël : Corralejo allume ses illuminations durables
• Baifo Extreme 2017: adrénaline, compétition et diversion dans la grande épreuve d'obstacles aux couleurs de l'ile
• Les élèves de l'école CEO Tindaya découvrent le fonctionnement d'une voiture électrique
QUI EST QUI DANS FUERTEVENTURA
• Marcial Morales – Président du Cabildo de Fuerteventura
• Luis Hernández – Créateur et producteur de l'huile d'olive Teguerey (Tiscamanita)
• Marisol Placeres Hierro – Conseillère de l'Éducation, Formation, Emploi, Agence de Développement Local, Marché et Accessibilité
SANTÉ ET BIEN-ÊTRE
Trésors homéopathiques : La Camomille
À partir d'un test génétique, nous découvrons quels gènes vous avez et nous vous indiquons quel régime suivre !
• Médecine traditionnelle chinoise (M.T.C.)
• « No Poo » pour de beaux cheveux, Un conseil médical du Docteur Bludau
ASTRONOMIE
• Les Ciels découverts et … Bonne Année à tous !
NATURE
• Chromothérapie Marine: turquoise, la couleur de la créativité
COMMUNAUTÉ
• La Galette des Rois : un dessert de Noël
• La lutte des Canaries au XXIe siècle
QUE SE PASSE-T-IL DANS TA MUNICIPALITÉ
• LA OLIVA
• PÁJARA
• TUINEJE